jeudi 10 janvier 2008

Saucisson

Après tout j’ai assez dormi, il est 4 heures du matin, je me suis couché il y a au moins 3 heures. NIQUE TA RACE SALE NEGRE JUDEO-MAÇONNIQUE ! Bien jolie façon d’être réveillé n’est-ce pas. Le Schizo du dessous, qui m’avait laissé tranquille trois nuit d’affilés. Peut-être même quatre, si je compte Noël, ce débile fait la trêve des confiseurs. Dire que je n’ai pas bu hier soir parce que je voulais remplir mes objectifs journaliers, courir et travailler. AH ÇA SE DIT JOURNALISTE HEIN ! Et en plus aujourd’hui c’est pour ma pomme, merde, tu crois qu’il connaît ma profession ? Déjà qu’il sait où j’habite. ENCULES FRANCE INTER FRANCE INFO EUROPE 1 LIBERATION TF1… Ah d’accord, me dis-je, ce n’est pas à moi qu’il en veut, tout le monde est visé par l’ire du dingo, moi là-dedans je ne suis qu’une fiente de mouche… sur le sujet, je ne peux d’ailleurs pas lui donner totalement tort, à ce « fou clairvoyant » comme l’a appelé Jane juste parce qu’il me traite parfois de pédé. Sauf qu’il est 4 heures du mat’ et que je suis dors et déjà certain de foirer ma journée. L’autre va gueuler des SAC A MERDE ou des SALE PUTE jusqu’à plus soif et j’aurais beau m’énerver, appeler la maréchaussée, menacer d’appeler sa maman… Je sais qu’il ne se calmera pas plus d’une demi heure, le temps pour moi de me rendormir et paf, ENCULE SAC A MERDE. Le saucissonnage de mon sommeil me mènera jusqu’à 10 ou 11 heures et me laissera sans force, voire livide, incapable de mener à bien cette fichue journée. Il y a des dossiers énormes sur tous les bureaux de toutes les administrations, la police rédige rapports sur rapports, les plaintes s’accumulent, je ne dors pas beaucoup et en vrai j’en chie grave, mais dès que je demande de l’aide c’est « on ne peut rien faire monsieur vous êtes qui vous d’abord pour vouloir faire enfermer les gens espèce de salopard de fasciste » (j’en rajoute un peu ok). C’est marrant cette propension municipale à fermer les salles de concert parce qu’elles feraient du « bruit » et à fermer ses esgourdes quand des bougres dans mon genre se font traiter de PEDE VA TE FAIRE ENCULE toutes les nuits. La musique serait-elle plus dangereuse que les malades mentaux racistes, violents, qui coursent les femmes enceintes dans la rue, frappent aux portes de ses voisins à coup de manche de pioche et, un jour ou l’autre, foutront le feu à leur immeuble ? Non allez, j’exagère, pourquoi mon foldingo à moi foutrait-il le feu ? Ce serait trop de bol.

4 commentaires:

jane roumanof a dit…

tu connais la blague du petit dejeuner?
Non?
Pas de bol.

AH ahaahahahahahahhahahaha et on l'entendit son rire jusqu'au fin fond de la grotte qu'elle partageait avec capitaine caverne.

Noire sigisbée a dit…

... Et l'oiseau blanc ? Que devient-il ? Tu n'as pas d'autres amants ?

Henri-Pierre a dit…

Il existe le cyanure, pour nous délivrer des mots...
Il existe les boules Quiès, pour nous préserver des mots...
Et un bon poing dans la gueule, pour enrayer les mots...
bon, tout ça avec des effets secondaires plus ou moins souhaitables.
Bon courage !

jacqueline a dit…

Dialoguer avec un personnage fictif est un privilège de poupée de carton.
Ce qui permet de dire n'importe quoi a n'importe qui :
scoop: il se tape ton père

Pour infos supplementaires vous saurez tout en continuant de lire votre feuilleton favori