mardi 25 mars 2008

Pute

Je marche et c’est un bon début. Pour mon poème. Je ne suis pas loin de trouver la cadence, mais le désir me fuit. Si j’avais les couilles, ou l’argent, ou l’envie, je me paierais une pute. Je pourrais me détester pour de bonnes raisons. Je saurais écrire sur les putes. Dans ce quartier comme un îlot triste entre la place Tolozan et le tunnel de la Croix Rousse confiné, poussé par la colline sur les bords du Rhône, ghetto par vocation, je me souviens avoir rencontré des filles de Cabiria, l’association. Je ne sais pas si c’étaient d’anciennes putes, mais c’étaient de sacrées gonzesses. Pas baisables pour un sou. Sûres, déterminées, douces, elles étaient aimables. Et si j’étais une bonne suceuse, faut aimer, est-ce que moi aussi je trouverais des papas honteux à extorquer ? Des bites, plein, et des œufs avec la chair de poule, des vaches de foutre à déverser dans un lit, le fleuve que j’aperçois maintenant, une pluie laiteuse ininterrompue sur mon visage, des odeurs aussi, des humeurs, de la mouille qui te coule dans le gosier tel un nectar d’eau claire. Je marche et c’est un bon début. De justesse une automobile me laisse passer, je veux boire, me rassasier, le risque est pris. Marche arrière. Ce bar de tapettes avec des salopes sexy, des mômes en goguette, un trav’ mal fagoté, m’enveloppe de son air bleu et ses rubans de deuil. Un gros mec accoudé au zinc me fout la gerbe, je contourne, m’éloigne et ce faisant, trouve un point de vue plus global. J’embrasse. Je vous aime tous. Je veux vous serrer un à un dans mes bras, vous serrer fort. Une bière au LAX et, oui, le garçon qui me sert est délicieux.

7 commentaires:

Père la Chaise a dit…

Ah, Jane, faire un film ... Un Fassbinder alors. Glauque. Pauvre Ouam, il n'a pas l'air d'aller bien. C'est un peu tristouille, la Croix Rousse, en ce moment, non ? Fantasmer sur les serveurs, c'est pas vraiment la garantie du bonheur, tu sais. Pour toi, ce dernier serait -il au fond d'une bouteille ? De tout coeur, j'espère que non, surtout si tu la sirotes tout seul.

Querelle a dit…

Les serveurs ont plus pour vocation de susciter une charme érotique, plutôt que celle de nous servir à boire bien que la bière soit une boisson sexy. Mais je m'égare. C'est vrai que ça a pas l'air d'aller le ouam mais le mérite de la bile noire, c'est qu'elle alimente l'inspiration, ce qui ouvre de nouvelles perspectives. Dark is better !
Je veux la suite, avec ou sans morceaux de putes dedans !!!

Maraicher a dit…

Mais non tout va bien les gars, c'est un roman le ouam va bien, s'il traine un peu qu'importe, en attendant de gouter au plaisir de la chair il mange des bières, et si les délicieux minets savaient comme il enquille et avale ce breuvage je suis sur qu'il lui sauterait dessus sans attendre!

Dis donc Perelachaise on va pas faire un film glauque, tu t'es laissé contaminé ou quoi (il est fort mon fils), nan viens on fait un film à la Tati mais avec plein d'hommes vicieux et des blondes moruesque. Ou alors ou alors un truc genre euh bon d'accord un Fassbinder mais à paillette alors!
jane

http://www.myspace.com/coralinapicos a dit…

bon une page de réclame comme disent les parigots.
jane

St Michel a dit…

Mon Dieu, tu as 202 amis !!! Comment fais tu !? Je t'en pries, écris un livre pour apporter la lumière aux p'ôv hères que nous sommes.

Pour le reste, Jane, tu as raison. Halte à la morosité, vive la chasse aux minets ! Donc, retournement de perspective. LE film sera un du genre almodovarresque, avec des paillettes, du mascara, des perruques blondes, du Rouge Baiser, et du SEXE débridé. Ouam sera mis dans des situations improbables, dont il aura le plus grand mal à se tirer en conservant son air sérieux ... Voilà un programme réjouissant ! On va enfoncer "Bienvenue chez les Ch'tis" (Bienvenue à la Croix Rousse ?)

republique a dit…

Pour avoir des pleins dzamis c'est très simple tu cliques sur veux tu être mon copain, et bon ben c'est presque toujours oui(sauf les rollingstones ils ont pas voulu)et voila apres tu montres a tout le monde fièrement que t'as plein dzamis et ouala, mais moi je m'arrêterai à 500, parce que un ami à moi(haz ) dit que ceux qu'ont plus de 500 amis c'est des cons, donc voila.
jane

Henri-Pierre a dit…

Du sperme en voie lactée...